2011-2012 : Bilan, la phase aller

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Saison 2011/2012.

Il y a plusieurs façons de regarder une saison. Avec le prisme de l'année précédente, elle est excellente. Partie pour jouer le maintien, notre équipe n'est finalement pas passée loin de la montée. Inespéré. Notre mêlée qui faisait rigoler tout le monde en 2010/2011 s'est métamorphosée en broyeuse d'illusions adverses.

Pourtant avec un recrutement low cost pendant que l'adversité se renforçait, on ne donnait pas cher de la peau du 14ème de 2011.  Mais cette année, les éléments étaient avec nous. Un bleu-bite pour démarrer à domicile , une victoire probante à Auch et l'équipe était lancée pour réaliser une extraordinaire phase aller. Si l'on excepte le couac à Périgueux et la prestation mitigée au Moun, ce furent 15 matchs pleins que livrèrent nos joueurs. Véritables guerriers, redoutables défenseurs, nos joueurs furent les seuls à contester l'hégémonie grandissante de Grenoble. Le sort de la prod2 sera d'ailleurs scellé dans l'Isère où nos joueurs ont été honteusement volés.

A la fin de la phase aller, l'équipe avait redonné le sourire à ses supporters. Le maintien n'était plus qu'une formalité et la qualification une hypothèse de plus en plus crédible. L'accident de Périgueux était mis sur le compte de la facilité. La nuit et le jour avec la saison précédente.

Pour autant, on commençait à sentir poindre un front nuageux : D'une part, l'équipe peinait à marquer des essais mais surtout à développer un jeu construit. Jeu construit qui n'est pas forcément nécessaire pour jouer le maintien mais qui devient un allié indiscutable quand on ambitionne mieux. D'autre part, la rumeur d'un départ de David Darricarrère prend forme. Or, il ne fait aucun doute que sa présence a insufflé un vent nouveau et sans doute un esprit de corps qui manquait l'année passé. Le rugby, qui se dit professionnel, permet des  annonces de transfert en plein milieu de saison, phénomène absolument hallucinant.

En s'appuyant sur les vertus essentielles de ce sport et sans autres fioritures, l'USDAX finit seconde la période aller et n'a pas tout à fait abandonné l'idée de prendre la première place à Grenoble. La mêlée est la grande satisfaction de cette première partie de saison.

La saison, dès la fin Décembre est déjà une réussite sportive.

 

En direct du twitter officiel

Allezdax.com © 2020

Search